Acheter une nouvelle voiture en tant que travailleur indépendant

Si vous achetez une voiture en tant qu'indépendant, il y a quelques éléments à prendre en compte, qui diffèrent du cas d’un achat par un particulier. Nous essayons de vous expliquer brièvement certains de ces éléments ci-dessous.

Quelle forme de financement qui vous convient le mieux ?

Vous pouvez bien sûr acheter la voiture "au comptant", et ne plus avoir ensuite grand-chose à penser. Ou bien vous pouvez choisir une forme de financement, ce qui est très fréquent lors de l'achat d'une nouvelle voiture, parce que cela vous permet de mieux répartir vos coûts. Pour le financement, vous avez plusieurs possibilités, dont les plus importantes sont le crédit-bail (ou leasing financier) et la "location financière". Mais quelle est exactement la différence entre ces deux formules ?

Le crédit-bail (ou leasing financier) est un type de prêt dans le cadre duquel votre institution financière achète votre nouvelle voiture et vous laisse ensuite l'utiliser. Vous n'êtes donc pas le propriétaire légal de votre nouvelle voiture, mais vous payez une sorte de loyer mensuel, tandis que la facture d'achat est au nom de votre partenaire de leasing. En tant qu'entrepreneur, vous êtes le propriétaire économique, et la voiture apparaîtra au bilan de votre entreprise, ce qui entraînera un niveau d'endettement plus élevé. Vous traitez ensuite le paiement mensuel comme une dépense. À la fin de votre contrat, vous pouvez reprendre la voiture de votre partenaire financier à un prix de reprise prédéterminé (maximum de 15 % de la valeur de la nouvelle voiture).

La location financière s’apparente en fait à une location, parce que dans ce cas, la société de leasing est à la fois le propriétaire juridique et le propriétaire économique. En tant qu'entrepreneur, cela présente l'avantage que la voiture n'apparaît pas dans votre bilan, et vous traitez la facture (le loyer) comme une dépense chaque mois. Là aussi, vous pouvez reprendre la voiture à la fin du contrat, mais à un coût minimum de 16 % du prix d'achat initial.

Si vous concluez un tel accord avec une banque ou une autre institution financière, vous n'avez généralement pas un forfait complet. La location financière et le crédit-bail ne comprennent normalement que l'"achat" de la voiture, mais pas les autres coûts et les questions administratives comme l'assurance, les taxes, la maintenance... Si vous voulez que tout cela soit "pris en charge" dans un seul package, il reste bien sûr le concept de leasing opérationnel qui s’apparent à une location longue durée.

Qu'en est-il de la taxation de ma nouvelle voiture ?

Tout comme les particuliers, votre voiture de société est soumise à deux types d'impôts : la taxe d'investissement (IPI, unique) et la taxe de circulation (annuelle). Ils sont calculés de la même manière que pour les voitures particulières. En bref : plus vous utilisez votre nouvelle voiture, plus vous payez. Nous expliquons comment tout cela fonctionne ici et ici. En très bref (valide à l’heure d’écrire cet article):

  • Pas de charge pour les voitures entièrement électriques
  • Pas de taxes pour les hybrides émettant moins de 50g de C02 par kilomètre
  • Pas de taxes pour les voitures au GNC

En outre, les voitures électriques sont également déductibles à 100 %. La déductibilité fiscale pour les voitures hybrides, comme pour toutes les autres motorisations, est calculée sur la base des émissions. Les véritables hybrides, dont les émissions sont inférieures à la même limite de 50g par kilomètre, sont donc aussi presque entièrement déductibles des impôts. Nous ne donnons pas ici les règles de calcul, car elles changent de temps en temps...